Faites-vous ces erreurs? 3 erreurs à éviter en démarrage d’entreprise

NathalieGeoffroy-ImageFemmesAffairesCahier

POUR PARTIR DU BON PIED: 3 ERREURS À ÉVITER EN DÉMARRAGE D’ENTREPRISE.

Êtes-vous en démarrage d’entreprise? Êtes-vous travailleur autonome depuis peu? Vous songez à le devenir? Vous voulez éviter des erreurs courantes dans vos opérations et votre gestion? Vous voulez sauver du temps et/ou de l’argent?

Ces conseils pourront vous être utiles.

Depuis de nombreuses années que j’aide les petites entreprises et les travailleurs autonomes démarrant en affaires, j’ai observé plusieurs erreurs qui sont fréquentes. Débutants ou pas.

Je vous en partage 3 dans cet article.

1- Ne pas séparer ses dépenses personnelles et d’affaires

Cela semble évident. Pourtant, souvent les débutants ou ceux qui n’ont pas beaucoup d’opérations, se disent que ce n’est pas important, justement parce qu’ils n’ont pas beaucoup de transactions!

Je peux vous dire que le chaos s’installe facilement et rapidement, lorsque cette façon de faire est adoptée…

Beaucoup d’oublis sont engendrés par cette pratique. Par « oublis » j’entends dépenses admissibles qui ne sont pas répertoriées et donc, qui engendre une perte d’argent en bout de ligne. Car ces oublis viennent affecter, entre autre, le calcul de l’impôt en votre défaveur.

Voici un exemple du type très classique : vous payez un achat pour votre entreprise via votre compte de banque personnel et vous perdez la facture ou vous ne la classer pas adéquatement. Résultats? Aucune trace de cet achat dans vos dépenses… Généralement, ça n’arrive pas qu’une seule fois! ;-)

Vous avez besoin d’une autre raison? Cela vous complique la vie, vous perdez du temps et vous perdez encore au niveau financier. Car votre comptable risque de vous poser plus de question pour faire le « ménage » de vos affaires, ça va lui prendre plus de temps que si tout est en ordre et par conséquent, ça va vous coûter plus cher. De plus, vous devrez chercher pour lui répondre!

Je suis convaincu que vous avez mieux à faire et à vous occuper que de perdre votre temps et votre argent ;-) Et je parie que c’est probablement pour une de ses raisons que vous n’aimez pas parler au comptable ou vous occuper de vos affaires…

Mettre en place dès le début un bon système, justement pendant qu’il n’y a pas beaucoup d’opérations, vous permet de mettre en pratique une bonne organisation qui ne prend pas beaucoup de temps et qui créée une bonne habitude. Comparativement au temps que vous perdrez à chercher lorsque c’est pêle-mêle. Au besoin, demandez à un professionnel compétent en la matière de vous aider à mettre en place un système efficace, pour prendre de bonnes habitudes dès le départ.

Je pourrais vous donner encore pleins d’autres raisons, mais je vais arrêter ici! ;-)

Une façon de pallier facilement à cette erreur fréquente, est d’utiliser un compte de banque séparé pour les dépenses d’entreprise, ainsi que pour vos revenus, même si vous n’avez pas beaucoup d’opérations. Et de l’u-t-i-l-i-s-e-r!

C’est très facile de se perdre avec la paperasse quand il n’y a pas une bonne organisation dès le départ.

2- Attendre à la fin de l’année pour s’occuper de ses affaires.

Attendre à la fin de l’année pour s’occuper de son classement et de sa comptabilité, juste parce qu’il faut faire ses déclarations d’impôts, n’est pas une très bonne idée, pour plusieurs raisons.

Cet aspect de l’entreprise devrait vous servir avant tout. Pour vous éclairer dans les décisions à prendre, pour vous aider à planifier ou à mettre en place des stratégies de développement, et non uniquement pour servir le gouvernement. [lire article : Souffrez-vous du syndrome post-démarrage d’entreprise?]

Dans la perspective que vous ne soyez pas inscrit aux taxes (TPS-TVQ) vous devrez surveiller de près votre revenu lorsqu’il se rapprochera de 30 000$. Vaut mieux savoir dans quel trimestre cela se produira, pour vous éviter des retards dans la production de documents et des frais de pénalités reliés à ces dits documents. [Autre texte : Avez-vous le statut de petit fournisseur? Méfiez-vous!]!

Dans le cas où vous êtes inscrits aux taxes, la tenue de livres à jour vous permettra de vous simplifier la tâche et d’éviter des erreurs pour remplir les documents gouvernementaux requis.

Comme mentionné au point précédent, mettre en place un système dès le départ et veiller à s’occuper de la comptabilité en cours de route peut vous éviter des ennuis, que vous soyez en démarrage ou non…

Faire le suivi des revenus et dépenses à tous les mois, ou au maximum à tous les trimestres, et trouvez la méthode qui est la plus efficace pour vous.

Il s’agit d’habitudes à mettre en place, pour que cela fasse partie de votre quotidien d’entrepreneur, pour être mieux organisé et aller en direction de la maîtrise de ses affaires.  Vous aurez plus de temps et  d’argent pour vos loisirs et  votre famille, pensez-y!

3- Écouter les conseils de son beau-frère, son voisin, son collègue ou un ami.

Très souvent, des conseils sont donnés par l’entourage, sans que celui-ci connaisse toutes les règles, toute les facettes ou toutes les données à une situation, ni quels sont les détails de VOTRE situation et de VOS objectifs.

Je dis couramment : « Est-ce que c’est bon pour toi, pour TA situation? » Et ceci ne s’applique pas qu’à vos affaires. C’est tout le temps. Dans toutes les sphères de sa vie. Est-ce ok pour moi? Est-ce que cela convient à ma situation, à mes besoins, à mes valeurs?

À titre d’exemple, dans mes années de pratique en impôts et en comptabilité, j’ai entendu des centaines de fois, et je ne pense pas me tromper avec ce chiffre! : « untel m’a dit que j’avais le droit à…», « untel m’a dit que je pouvais faire ceci ou cela… », « untel a dit que je dois faire ceci ou cela ». Et malheureusement, très souvent, la personne qui avait donné le conseil avait tort dans le cas de mon client. Pour une même question fiscale posée, j’ai déjà proposé une stratégie différente à 2 clients. Leur situation était différente.

Un exemple de type très classique? La bonne stratégie donnée à votre beau-père ou votre voisine par un professionnel, ne s’applique peut-être pas à vous. Les stratégies et les règles fiscales diffèrent sur plusieurs points que vous soyez incorporé ou travailleur autonome, les conseils doivent être en lien avec votre situation…

Tentez le plus possible d’utiliser votre discernement selon le contexte. Plusieurs réponses ou conseils peuvent être bons. Mais sont-ils adaptés à votre situation? Peut-être que oui. Peut-être pas. Prenez ce qui vous convient.

Allez-vous vous jeter en bas du pont si on vous le demande? Surement pas! Alors pourquoi écouter les conseils des autres aveuglément, sans vous poser de questions? C’est peut-être exagéré comme exemple, cependant il y a une grande part de réalité! Beaucoup de gens ne font aucune recherche supplémentaire concernant les conseils reçus…

Prenez l’information, renseignez-vous, faites vos recherches et posez les questions aux bonnes personnes. Aller puiser à la source. Ceci s’applique à vos opérations en affaires et à toute situation que vous pourriez vivre personnellement. Renseignez-vous sur les différentes règles ou options s’offrant à vous, en fonction de votre situation encore une fois.

Faites le tour de la question pour faire un choix éclairé. Utilisez votre jugement, votre discernement et apprenez à connaître ce qui est adéquat pour vous.

Ces trucs sont simples. Cependant, j’ai pu constater qu’ils sont très peu suivis!

Je vous invite à communiquer avec moi si vous sentez le besoin de mettre en place un système efficace, pour une consultation ou de la formation contactez-moi.

Bon succès !

Nathalie Geoffroy
La connaissance de soi au service de son entreprise et de sa vie!
Accompagnement d’affaires et leadership de soi et Maître Tianshi

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Faites-vous ces erreurs? 3 erreurs à éviter en démarrage d’entreprise »

Laissez-moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s